Le « marrainage », c’est le fait de confier temporairement la charge de son enfant (financière ou autres) à une personne de son entourage, tout en demeurant la mère de l’enfant. L’enfant a ainsi encore plus d’attention qu’autrement, puisque de nombreuses personnes s’occupent de lui. Et la mère peut le voir aussi souvent qu’elle le désire. La personne qui lui ouvre son foyer sait qu’elle n’est pas la mère et qu’un jour, lorsque la mère sera prête, elle pourra le prendre à sa charge.

Le foyer d’accueil peut même bénéficier d’une allocation du gouvernement provincial en tant que « foyer d’accueil ». Il ne faut hésiter à être parmi les « premières » à demander de telles allocations. Si la marraine est dans le besoin, elle peut en bénéficier pour aider la mère. Cette option a été pratiquée très souvent par les générations passées. Ça s’appelait, « être confié en élève ».

Il y a très probablement au moins une personne de l’entourage de la mère en difficulté qui se ferait un plaisir d’aider à prendre soin d’un enfant en le prenant chez elle pour une période indéterminée : tante, sœur, cousine, grand-mère, mère, amie ou connaissance digne de confiance, sachant que l’enfant n’est pas le sien et que la mère viendra le visiter autant qu’elle le voudra et le reprendra quand elle le voudra.

Ainsi la mère demeure la mère de l’enfant, et peut avoir autant, ou aussi peu, de contacts avec lui qu’elle le désire, et se libérer de la responsabilité financière ou autre pour laquelle elle ne se sens pas prête au stade où elle en est rendue.

Le Réseau marrainage mères seules (RMMS) est un service de bénévolat en faveur des mères en situation de grossesse difficile. Pour offrir vos services ou pour en bénéficier, composer, sans frais, le 1 866 445-9695.



aaaaaaaaaaaaiii